AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Chapitre 2 : Comment Edward est tombé de haut.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tilunarou•
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 35

MessageSujet: Chapitre 2 : Comment Edward est tombé de haut.   Mar 12 Juin - 23:45

Bonjour tout me monde!!
Voilà plusieurs personnes m'ont réclamé une suite à cette histoire et après un super commentaire de Céline68990 qui proposait de nombreuses idées, j'ai décidé d'envisager plusieurs suites à cette histoire... Chaque nouveau chapitre sera donc une suite différente à l' OS de base.Et si mon immagination est suffisemment débordante, alors il pourrait y en avoir beaucoup!!
Je suis claire?! J'ai perdu personne en route?
J'espère que vous aimerez mon idée farfelue...
Bizzzz TIL

.


II – Basket-ball et Pom-Pom girls : ou comment Edward est tombé de haut.

POV Edward

Je regardai Bella dormir dans mes bras. Elle était si belle, et semblait si sereine. J'avais tellement rêvé de ce moment, et aujourd'hui, elle était là, lovée dans mes bras. Je n'osai pas y croire. C'était irréel. Complètement fou.
Evidemment, tout le mérite lui revenait. J'avais été tellement stupide et maladroit. J'avais agi comme un adolescent prépubère qui n'ose pas faire le premier pas. Pourquoi? Je n'en savais rien. Je faisais juste une sorte de blocage dès qu'il sagissait de lui parler ou même de la mentionner.
Mais plus après cette merveilleuse nuit, où j'avais pû caresser sa langue avec la mienne et goûter son odeur sucrée. Où j'avais pû glisser mes doigts dans sa fente voluptueuse jusqu'à ce qu' elle se cambre de plaisir pour moi. Où nous avions fait l'amour jusqu'à épuisement de nos corps brûlants de désir et de passion. La blocage s'était envolé, et je caressai sa chevelure brune, passant mes mains dans ses boucles.

Elle gémit. Ce bruit résonnait de manière divine dans mes oreilles. Je pouvais me rappeler chaque gémissement, chaque cri, chaque soupir qu'elle avait poussé durant nos ébats de la nuit passée. Les entendre m'avait poussé à enjamber toutes les barrières que je m'étais imposées en ne l'invitant pas à sortir avant... j'avais été nul. Il était clair aujourd'hui qu'elle me désirait elle aussi. Certainement depuis longtemps... Elle avait crié mon nom avec une telle force que j'en avais frémi de la tête aux pieds.

Elle remua un peu dans le lit, frottant ses adorables fesses contre mon bas-ventre. Mon érection se fit un peu plus importante et j'arrêtai de respirer quelques instants. Puis, oubliant le blocage, je tendis la main vers son ventre et commençai à dessiner des arabesques autour de son nombril. Elle gémit encore, ce qui m'encouragea à descendre vers son intimité. Elle était toujours nue, et elle était divine. Et prête. Totalement prête pour moi, à me recevoir en elle une seconde fois.
Mes doigts rencontrèrent à nouveau ses petites lèvres et, les caressèrent, doucement. Bella se cambra un peu et gémit encore. J'entrai un doigt en elle, puis deux. Je les activai en elle, doucement d'abord, puis, au fur et à mesure j'accélérai mes mouvements. Mon pouce rencontra son point sensible et le tortura juqu'à ce qu'elle se réveille complètement et pousse un petit cri de plaisir.

Mon dieu Edward c'est divin, continue.
Tes désirs sont des ordres, princesse.

Mes doigts dansaient en elle, comme lorsque je jouai du piano. Mon pouce virevoltait autour de son clitoris, et je sentai que le corps de Bella ne pourrait pas tenir plus longtemps. Je trouvai un de seins avec ma bouche et m'appliquai à tourner ma langue autour de son téton dressé afin d'imiter les mouvements de mon pouce. Mes doigts entraient et sortaient de son antre à un rythme saccadé, et je lui arrachai un cri de plaisir chaque fois que je butai au fond.
Edward fais-moi jouir, je t'en priiiiiiie !

Je sortis mes doigts de son intimité, et lâchai son téton pour aller aspirer tous ses sucs. Mon Dieu elle était divine, et j' étais sûr à cet instant que je ne pourrais jamais me passer d'elle. J'engloutis ma langue en elle et titillai son clitoris encore et encore jusqu'à ce qu'elle explose et vienne contre ma bouche. Je continuai cependant à la cajoler, le temps qu'elle reprenne ses esprits et que sa respiraton se calme.
Je remontai alors doucement vers sa bouche, sans oublier d'embrasser chaque parcelle de sa peau avant de plonger ma langue dans sa bouche. Elle gémit et m'enserra aussitôt avec ses jambes, relevant les hanches de manière suggestive contre mon érection. J'attrapai rapidement une capote, l'enfilai, et butai contre son entrée pour la faire languir. Je lui souriai tendrement, mais elle me fusilla du regard pour me montrer que ce n' était pas drôle. Je me retins de rire pour ne pas la vexer, et entrai en elle d'un violent coup de rein qui la fit crier. J' étouffai son cri en l'embrassant, tout en continuant à aller et venir en elle.
J'avais décidé de prendre le temps, de lui faire l'amour doucement afin de lui montrer que je l'aimais. Car oui, je l'aimais. Même si je ne ne m'en étais pas rendu compte avant, cette superbe nuit d'amour me l'avait révélé. Et tout au fond de moi, j'espérai que Bella m'aimait, ou m'aimerait.
Lorsque nos deux corps furent secoués par l'orgasme, je sentis la plénitude m'envahir. Nos soupirs et nos halètements emplissaient l'espace confiné de ma chambre. Je déposai un baiser su les lèvres de Bella avant de me retirer et de m'allonger auprès d'elle. Nous restâmes silencieux quelques instants, puis Bella se leva et fila dans la salle de bain. Elle en ressortit habillée, maquillée et prête pour sortir.

Tu vas quelque part? Demandai-je, surpris.
Je rentre chez moi. Répondit-t-elle simplement.
Tu ne veux pas rester pour le petit-déjeuner?
Non. Mon père risque de s'inquiéter. Je... Je dois y aller.
Comme tu voudras. On se verra plus tard.
Bien sûr. A plus tard Edward. Dit-elle en ouvrant la porte.

Et elle est partie comme ça. Sans un baiser. Sans un réel au-revoir. Avais-je fait quelque chose de mal? Je ne pensais pas. Tout m'avait semblé tellement parfait... Je reposai ma tête sur l'oreiller et scrutai le plafond... Je ne m'attendai pas du tout à ce type de réaction. Je ne savais pas si je devais être triste ou pas. Peut-être disait-elle vrai pour son père... Ou peut-être que ce n'était qu'une excuse pour se volatiliser. Peut-être avait-elle été gênée de tout ce qu'il s'était passé depuis hier, et qu'elle a voulu du temps pour réfléchir.
C'était sûrement ça...
De toute façon, on se verrait bientôt à la fac, puis aux entraînements de basket. J'aurais mille occasions de m'expliquer avec elle et de clarifier la situation.
Je décidai donc de prendre une douche afin de retrouver mes esprits et d'oublier Isabella Swan pour quelques instants.

OOOooooooooooOOO

Seulement voilà, je n'y arrivais pas. Mon corps, mon cerveau, mon coeur : tous pensaient inextricablement à Bella. Bella. Bella. Toujours Bella. Elle m'obsédait. Littéralement. Il fallait que je lui parle. Rapidement.
Cela faisait une semaine qu'on avait fait l'amour, et depuis, je n'avais pas croisé ma belle une seule fois. Elle avait même manqué l'entraînement de la semaine. Son numéro de portable ne répondait pas. Mais je refusai de croire l'inévitable. Car c'était impensable. Elle ne pouvait pas me laisser.
Et c'était donc pour cette raison que j'étais partie en direction de chez elle, en ce dimanche matin. Jasper et Emmett avaient essayé de m'en dissuader, me répétant qu'elle ne souhaitait pas aller plus loin avec moi.
Tu vas te rendre ridicule à lui courir après de la sorte, avait dit Emmett en pouffant.
Nous y avons tous cru, mais crois-nous Edward, elle a juste voulu passer un bon moment avec toi, dit Jasper.
Une vraie coquine notre Bella, ajouta Em'.
Arrêtez vos conneries, ça n'a aucun sens. Je ne la laisserai pas s'en tirer sans une explication, avais-je grogné avant de tourner les talons.

Je me garai devant chez Bella. Sa grosse camionette rouge n'était pas en vue, mais la voiture de notre entraîneur était parquée devant la maison. J'hésitai quelques instants et sonnai. Il m'ouvrit, me détailla de haut en bas et le lança :

Qu'est-ce qui t'amène, Cullen?
Je... Je cherchais Bella, Monsieur.
Ah oui? Et pourquoi ça?
On est tous très inquiets. Nous ne l'avons pas vue de toute la semaine et...
Bella est partie en stage à NewYork. Elle rentre ce soir. Tu n'étais pas au courant?
Non.
Et bien te voila rensaigné. Autre chose?7
Non... enfin si. Vous pouvez lui dire de m'appeler?
Je suppose que je peux, Cullen.
Merci Charlie. Bonne journée !

Il grommela quelque chose et ferma la porte. Charlie Swan ne me portait pas vraiment dans son coeur, et je supposai que me voir tourner autour de sa fille n'arrangeait pas les choses. Je rentrai chez moi, pas beaucoup plus avancé. J'envoyai un SMS à Jasper.

"Tu savais que Bella était en stage à NY?"
"Non"
"Alice n'est pas partie?"
"Non."

Cette histoire me semblait très étrange. Ce stage dont personne ne semblait être au courant. La fuite de Bella après notre soirée. Son silence radio depuis une semaine. Jasper devait avoir raison, je davais l'oublier... mais pas avant d'avoir eu une discussion et une explication!

Le lendemain, la camionette était garée à la Fac et je savais donc que Bella était de retour. Je me dirigeais vers elle d'un pas décidé et l'entraînai avec moi dans un endroit tranquille, hors de portée de ses copines.
Edward! Qu'est-ce qu'il te prend? Lâche-moi! Siffla-t-elle.
Ce qu'il me prend? Je veux une explication. Et maintenant!
Une explication? A propos de quoi? Je ne te dois rien! Je n'ai rien signé!
Tu as disparu sans explications, et tu ne répondais pas au téléphone. J'étais inquiet !
Inquiet? Gloussa-t-elle. Pour moi?
Oui, avouai-je.
J'étais en stage à New-York. Il me semble que mon père te l'a dit!
Tu aurais pû me prévenir!
En quel honneur? Nous ne sommes pas un couple Edward. Nous avons juste couché ensemble!
Oh...... Je......

J'en restai totalement muet. Elle n'avait jamais voulu plus... Je n'avais été qu'un coup d'un soir pour elle. Rien de plus...
Rien ne pourrait traduire ce que je ressentais à ce moment-là. Mon coeur s'était vidé et plus aucune émotion n'en ressortait. Mon visage était devenu dur et crispé. J'avais serré les poings si fort que mes ongles s'étaient enfoncés dans ma peau, l'entamant légèrement.

Edward, je suis désolée si tu croyais qu'on irait plus loin. Je ne ressens rien pour toi. On a passé un bon moment tous les deux et c'est tout. C'est ainsi, dit-elle un peu mal à l'aise.

Elle retourna rejoindre ses copines, et je n' eus même pas la force de lui parler. Je décidai donc de rentrer chez moi et de sécher la fac pour aujourd'hui. J'avais eu assez d'émotions pour la journée.

OooooooooooooOOO

Quelques semaines plus tard alors que je rentrai au vestiaire après un entraînement assez intensif, j'entendis des gloussements et des voix féminines émaner du vestiaire des Pom-Pom girls. La porte était restée entrouverte et je pouvais entendre leurs conversations. Intéressant.

Je parie pour Paul!
Oh non, plutôt Jacob. Depuis qu'il a quitté Léah, il est en manque de sexe! Pouffe Rosalie.
Jamais. C'est mon meilleur ami, ne l'oubliez pas! Clame Bella.
Il te reste Paul. Tu n'as pas le choix.
C'est trop facile avec Paul !! s' exclame Bella. Vous allez perdre un beau pactole!
Je parie 50 billets que tu vas ramer Bella! Annonce Alice.
Et moi 60 billets, dit Irina.
Je vous suis! Annonce Rose en gloussant.
Pari tenu les filles. Après le fiasco de vos paris avec Edward, je sens que je vais encore gagner la mise ce soir.

Elles rirent comme des gamines et scellèrent leur pari en se frappant dans les mains.
J'étais horrifié. J'avais été l'objet d'un pari entre Pom-Pom girls! J'avais ramé pour avoir Bella, et elle s'était jetée sur moi juste pour un stupide pari? J'avais faillit tomber raide dingue de cette fille, j' avais été prêt à lui ouvrir mon coeur, tout ça pour un stupide pari? Merde alors! J'étais sur le cul !!

Je n'allais certainement pas me laisser faire de cette façon! Parole d' Edward Cullen!! Il fallait que je prépare ma petite vengence. Bella n'aurait jamais Paul dans son lit ce soir. Et j'allais personnellement me charger de ça, dès maintenant.

Quelques instants plus tard, j'avais réuni tous les gars de l'équipe dans les vestiaires. Je leur expliquai la raison de ce rassemblement, ainsi que mon plan pour faire échouer celui de Bella. Paul me regarda, stupéfait.

Edward, tu va faire capoter mes chances avec Bells! T'es pas sympa! Bouda-t-il.
Paul, elle veut t'utiliser et te jeter comme un vulgaire mouchoir! Tout ça pour un pari!
Mouais... Bah si ça veut dire Bella dans mon pieu, j'veux bien ! Grogna l'intéressé.
Ta gueule Paul! Grognai-je, agacé. Ecoute plutôt ce que je vous propose.

Nous nous mirent d'accord sur un plan pour la soirée, laquelle s'annonçait vraiment haute en couleurs, et en fous rire...

OooooooooooooO

Le soir même nous nous étions tous retrouvés au Zanzibar. Les garçons avaient été briefés sur leur rôle. On allait vraiment rigoler. Et je rendrai à Bella la monnaie de sa pièce !
Lorsque nous entrâmes dans le bar déjà bondé, elles étaient toutes là, assises au même endroit que la dernière fois. Après avoir commandé à boire, nous nous installâmes avec elles et commencèrent à discuter du prochain match. Il existait toujours un malaise entre Bella et moi, mais j'essayais de passer outre et de me concentrer. Je jetai un regard alentour et vit que les deux pièces maîtresse de mon plan étaient présentes ce soir. Super ! Paul me fit un petit clin d'oeil. Lui aussi les avait vus. Parfait.

Bella avait tenté, à plusieurs reprises, de se rapprocher de Paul. Elle avait quitté son siège pour aller aux toilettes puis s'était assise sur l'accoudoir du fauteuil, juste à côté de lui, posant un bras sur ses larges épaules. Elle avait tenté de blaguer avec lui, de l'inviter à danser. Mais rien n'y faisait. Il était trop occupé à bavarder avec Jane, laquelle riait aux éclats chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Elle avait même caressé les cheveux courts de Paul, sous le regard noir de Bella. Mais elle était têtue et obstinée. Je savais qu'elle ne se laisserait pas faire comme ça.
De son côté, Jasper et Emmett avaient invité Mike Newton à notre table, ce qu'il avait bien sûr accepté. Tout le monde ici savait qu'il avait le béguin pour Bella, et ce depuis toujours. Il n'avait donc pas été très difficile de le convaincre. Sous nos encouragements, il avait invité Bella à danser. Et sous nos regards noirs et insistants, elle avait accepté. J'avais réprimé un fou rire quand il avait passé ses mains autour de sa taille et qu'elle avait presque eu un haut le coeur. Jacob était plié de rire, avec Emmett, alors que Jasper souriait devant ce spectacle. Cela amusait vraiment tout le monde, même les filles. J'étais bien content du déroulement de la soirée !

Paul et Jane en avaient profité pour se volatiliser, alors que Bella était toujours dans les bras de Mike. Je la vis soupirer, attendant avec hâte la fin de la chanson. Alice, Irina et Rosalie semblaient exulter. Et elles avaient raison, car Bella allait leur devoir une coquette somme d'argent.

Je suis crevé, je vais rentrer chez moi, annonçai-je à mes amis.
Tu me ramènes chez moi? Ma moto est chez le garagiste, demanda Jake.
Ok. Laisse-moi dire au revoir à Bella avant.
Pas de soucis, je t'attends dehors! Me dit-il en me faisant un clin d'oeil.

Je m'approchai de Bella et de Mike.

Tu permets que je te l'emprunte Mike? Demandai-je.
Bien sûr. Je vais nous chercher à boire Bells.
On dirait que c'est le grand amour entre vous... dis-je sarcastique.
M'en parle pas, il ne me lâche plus. Sauve moi la mise Edward. S'il-te-plaît.
Je suis désolé Bella, mais je ne peux pas faire ça. Pauvre Mike. Tu comprends?

Puis, juste avant de la quitter, je la serrai contre moi et lui chuchotai à l'oreille :

J'espère que tu as passé une bonne soirée Bella, et que tu n'auras pas trop perdu d'argent...

Je la lâchai et rejoignis Jacob sans me retourner une seule seconde pour voir sa réaction. Elle pouvait bien se mettre en colère ou incendier le bar, je m'en foutai éperdument.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 2 : Comment Edward est tombé de haut.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovelemon-in-fic :: Basket-Ball et Pom Pom Girls par tilunarou-