AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Chapitre 5 : Comment Edward a le pouvoir de tout changer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tilunarou•
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 36

MessageSujet: Chapitre 5 : Comment Edward a le pouvoir de tout changer   Mar 12 Juin - 23:51

Basket-ball et Pom Pom girls : ou comment Edward a le pouvoir de tout changer.

Notes : Amusez-vous bien à lire. Enfin si ça vous plaît...

POV Edward

J'ouvre les yeux. Je me retourne dans mon lit... vide. Merde ! Où est-elle?
Mon sexe est dur et douloureux. Est-ce que j'ai rêvé? Est-ce que tout ceci n'a été qu'un rêve? Apparemment oui. Aucun vêtements au sol, pas de capote par terre, pas d'emballage déchiré au fond du lit. Je jette un oeil à mon téléphone et je me rends compte que d'une part, j'ai rêvé, et que d'autre part, la journée que j'ai vécu dans mon rêve n'a jamais eu lieu.

On est le matin du match et cette putain de journée n'a pas encore eu lieu !

Ai-je fait un rêve prémonitoire afin de me faire passer un message? Pour que j'ose enfin inviter Bella à sortir? Je ne crois pas vraiment à toutes ces choses, mais je dois bien avouer que le doute m'assaille complètement. Je passe ma main dans mes cheveux, nerveusement.

Je dois absolument remettre mes idées en place car là je suis complètement paumé. Mais pour l'instant, il faut vraiment que je m'occupe de moi. C'est très très urgent. Je file à la salle de bain et allume la douche. Je me glisse sous le jet d'eau brûlante, qui détend immédiatement mes muscles noués. Puis j'attrape mon sexe durci par mon rêve érotique avec Bella et entame des mouvements de va et vient. Huuummm, ouiiii... Des images de Bella gémissant et criant mon prénom envahissent ma tête. Ses petits seins, sa fente trempée de désir pour moi. Tous les détails me reviennent en masse et intensifient mon désir. J'accentue encore mes mouvements et appuie mon autre main contre la paroi de la douche. Je vois Bella me chevaucher, puis me murmurer d'aller plus vite et en redemander. Mon plaisir n'est pas loin, je sais que je vais jouir très bientôt... Son visage, son sourire... Haaaannnn ouiiiiiiiiiiii, Mon Dieu, Bellaaaaaaaaaaaaaa !!!!

Mon sperme jicle en jets puissants sur la paroi de la douche, alors que mon corps est submergé par l'orgasme. J'ai l'impression de flotter et d'être sur un petit nuage. Je la désire tellement. Son corps tout entier m'appelle et me demande de venir vers elle. Mais, sans que je sache pourquoi, j'en suis incapable. Elle me rend tellement dingue que je me pétrifie sur place dès qu'elle me parle ou dès qu'elle me regarde. Je passe pour un idiot depuis un moment déjà et mes potes se foutent de moi chaque fois que ça se produit.

Tout ceci doit cesser ! Je dois réagir, et faire avancer les choses, foi d'Edward Cullen ! Je m'habille, fais mon sac de sport pour le match et me dirige vers le gymnase afin de retrouver tout le monde pour le débriefing d'avant-match.
Tout le monde est là, l'équipe est au complet. Bella et les Pom-Pom girls ne sont pas encore arrivées, car il est encore tôt pour elles. Emmett fait des blagues avec Jake, comme à son habitude et Jasper tente de les raisonner. Sans succès. Heureusement, Charlie est là pour remettre tout le monde dans le droit chemin.
Puis c'est l'heure du déjeuner. Et je la vois. Elle rigole avec Alice et Rosalie. Qu'elle est belle. Magnifique dois-je dire. D'un pas décidé, je m'approche d'elle et lui lance :

"Salut Bella! Comment vas-tu aujourd'hui?"
"Oh, salut Edward. Bien et toi? Prêt pour le match?"
"Plus que prêt. On se verra là-bas?"
"Oui bien sûr. On vous a préparé un super show ! Tu viendras au Zanzibar ensuite?"

Le Zanzibar? Mince, comme dans mon rêve ! Est-ce possible?

"Je... Oui. Bien sûr ! A tout à l'heure!"

J'ai bafouillé. Fais chier... Il faut que je me contrôle.
Je la quitte, à regrets, pour rejoindre les gars et j' entends Rose et Alice pouffer dans mon dos. Ah ces filles, toujours en train de jacasser! C'est exaspérant !

Les gars me regardent bizarrement quand je les rejoins. Emmett est bouche-bée, ce qui n'est pas franchement son style. Jasper a les yeux ronds comme des billes et Jake affiche son petit sourire en coin.

"Ça va Edward?" demande-t-il.
"Ouais. Pourquoi?" Je suis un peu agacé. Qu'est-ce que j'ai fait?
"Heu, non rien mec."
"On va chercher des plateaux ou vous restez plantés là?" dis-je sèchement.
"On y va Eddychou, t'énerve pas." rigole Emmett.
"Em', arrête de m'appeler comme ça. "

Ces mecs sont pire que les filles! Dans quoi j'étais tombé? Je passe ma main dans mes cheveux déjà désordonnés et soupire. J'attrape un plateau, des couverts et me dirige vers les entrées. Pfff rien ne me fait envie là-dedans. J'opte quand même pour quelques tomates. Puis je demande du poisson et du riz au cuisinier. Je me laisse tenter par une sauce au curry pour accompagner mon plat et par des profiteroles au dessert.
Je rejoins les gars qui ont quasiment opté pour le même menu que moi. Nous mangeons en silence et après avoir débarassé nos plateaux nous nous dirigeons vers le parc pour se détendre avant le match. Emmett et Jacob s'amusent comme des gamins, pour savoir qui mettra l'autre par terre le premier. Je parie avec Jazz que Jacob sera écrasé comme une mouche en trente secondes, mais je perds. Ce mec a plus de forces que je ne l'aurais pensé.

"Jake, garde tes forces pour le match!" lui criai-je. "Tu en..." Ma voix se meurt quand j'aperçois l'objet de mes fantasmes en train de répéter la choré pour ce soir. Le petit saut qu'elle vient de faire est tellement sexy. J'ai cru apercevoir sa petite culotte. Oh mon Dieu, je vire pervers !
"Ça y est le voilà qui recommence à fantasmer sur Bella! On se demande ce qu'il attend pour aller l'inviter à sorir!" rigole Emmett.

Mais sa voix s'éteint alors que je me dirige à nouveau vers elle. Mon coeur est serré mais j'y vais, de manière déterminée. Je m'arrête à quelques pas d'elle et attends qu'elle finisse sa pirouette. Quand elle me voit, elle se fige.

"Continuez sans moi les filles. Je reviens dans deux minutes. Salut..." me dit-elle.
"Tu as une minute?"
"Oui, mais pas beaucoup plus."
"Tu... Tu voudrais qu'on aille au cinéma un de ces quatre? Juste... toi et moi..."
"Ce serait chouette... On en reparle plus tard, tu veux bien?" répondit-elle, surprise.
"Bien, sûr. On se voit tout à l'heure?"
"Oui, pour le match ! A toute!"

Je reste là, sans rien faire, ni rien dire pendant quelques minutes avant de retourner voir les gars. Qu'est-ce qu'il m'a pris? Elle va me prendre pour un fou, c'était certain ! Les mecs sont pliés de rire. Paul, Carlisle et Sam les ont rejoint.

"Tu te surpasses Edward! Deux fois en une seule journée! T'as eu une révélation ou quoi?" demande Paul.
"Tu ne crois pas si bien dire!" grognai-je. "J'ai fait un rêve, et sans vous donner tous les détails, Bella et moi étions les principaux protagonistes!"
"Ohhh !" dis Jasper. "Un rêve prémonitoire? Raconte!"
"Je ne sais pas ce que c'était, mais tout ce que je sais c'est que depuis ce matin j'ai comme des flashs et ils correspondent tous à un moment précis de ce rêve!"
"Alors tu as décidé de forcer le destin?"
"Si on veux..."
"On doit s'attendre à faire place à Edward-le-dragueur ou Edward-le-charmeur-de-ses-dames?"
"Non. A rien-ne-résiste-à-Edward-Cullen"

Nous rions. Le stress de l'avant-match semble avoir disparu, et nous nous retrouvons à nous marrer comme des gosses. L'après-midi file à toute allure et bientot il est l'heure de retourner au gymnase.
Nous nous échauffons avant le début du match, comme Charlie nous l'a demandé. Nous courons en petites foulées autour du terrain. Les Pom-Pom girls sont là également. Leur pyramide est superbe... et Bella est magnifique, comme toujours.

« Cullen ! Arrête de rêvasser et vient t'étirer avec les autres! Qu'est-ce qu'il te prend? Ressaisis-toi ou tu vas finir sur le banc de touche. » hurle Swan.
« Excusez-moi Charlie. Ca ne se reproduira plus. »
« T'as plutôt intérêt! »

Mais malgré les remontrances de Charlie, je me fige. Ces mots... Ce moment... C'était comme dans mon rêve !! Je déteste toutes ces sensations de déjà-vu, ça me fiche la trouille ! Il va absolument falloir que je remédie à tout cela et que j'inverse la tendance.
Malheureusement, rien ne change. Ça ne fait qu'empirer. Tout s'est passé de la même façon :
Les slogans des Pom-Pom.
Le match.
Les hurlements de Charlie pendant le match, à la mi-temps...
La victoire.
Les gars qui me soulèvent et les filles qui scandent mon prénom.
Les remontrances de Charlie quand je matte le cul de Bella d'un peu trop près.
Le Zanzibar.

Tout. Tout me renvoie à ce rêve ! Tous ces détails, si précis et qui me font frémir dès que mon cerveau m'envoie un signal pour m'alerter ! "Ding dong! Comme dans ton rêve Edward!!!" Ca m'agace, et j'ai la nette impression que ça ne va pas s'arrêter là !

Nous sommes attablés au Zanzibar et la fête bat son plein. Les filles dansent et bougent leurs hanches pour nous attirer sur la piste. Au loin, je vois Mike Newton et ses copains qui les reluquent. Puis il se lève et invite Bella à danser. Elle accepte. QUOI?! Je serre les poings et me lève de mon siège. Les autres me regardent partir dans leur direction, hébétés. Bella semble écoeurée par l'haleine putride de Mike. Je tapote sur l'épaule de mon adversaire et dit :

"Je crois que la demoiselle est fatiguée. Si t'allais voir ailleurs si j'y suis, hein?"
"Cullen, dégage!"
"Tu n'as pas bien saisi, c'est toi qui dégage!" dis-je, menaçant.

Il croise mes yeux et s'enfuie vers ses copains, la queue entre les jambes. Je ris. Bella, elle, a les poings sur les hanches et me regarde, l'air sévère.

"Je suis capable de me débrouiller seule, Edward..." gronde-t-elle.
"Excuse-moi, j'ai cru bien faire. Je le rattrape si tu veux!"
"Ne sois pas idiot. Merci." souffle-t-elle.
"De rien... Tu m'accordes cette danse pour me faire pardonner?"
"Volontiers."

Elle crochète ses bras autour de mon cou et je l'enlace. Hummm, elle sent si bon que ça en est ennivrant. Je la serre un peu plus contre moi, et elle caresse doucement mes cheveux, à la base de mon cou.

"Félicitations pour le match..." me dit-elle.
"Merci. A toi aussi pour la pyramide et le reste. Vous avez fait un show exceptionnel."
"Oh..." Elle rougit. Cette couleur lui va vraiment bien.

J'attrape une mèche de ses cheveux et la lui place derrière l'oreille. Elle lève ses yeux vers moi et elle sourit. Je caresse sa joue et avance mon visage vers le sien. Elle ferme les yeux et s'approche elle aussi. J'entends quelques sifflements autour de moi, mais j'en fais abstraction. Je veux rester dans ma bulle, avec Bella. Rien qu'avec elle. Nos lèvres sont maintenant proches, très proches, et je sens son souflle contre les miennes. Je parcours les quelques centimètres qui nous séparent et pose ma bouche contre la sienne, scellant ainsi notre premier baiser. Ses lèvres sentent divinement bon et elles sont douces, tellement douces. Je gémis à son contact et elle empoigne un peu plus ma chevelure. Nous continuons à danser, oubliant totalement ce qu'il se passe autour de nous, alors que nos langues se découvrent et s'enroulent sensuellement. Quand nous nous séparons, légèrement essouflés et étourdis, nous nous rendons compte que tout le monde nous observe. La musique a changé et le rythme n'est plus du tout le même, ne se prêtant plus du tout à un slow.

J'attrape la main de Bella et la dirige vers notre table. Nos amis nous regardent avec amusement et, à voir leurs têtes, ils se retiennent de rire.

"Vous voulez une photo les gars?" dis-je acerbe.
"Non merci Edward, ça c'est déjà fait!" annonce Emmett en me montrant son téléphone portable. D'un seul mouvement, Alice, Rose, Jake, Paul et Embry brandissent leurs téléphones en souriant.
"J'ai fait un film pour mettre dans les archives des meilleurs moments d' Edward Cullen!" annonce Alice, souriante.
"Alice !" crie Bella choquée.
"Oh Bella, c'est marrant, calme-toi. Allez! Embrasse encore Edward vous étiez si mignons!" supplie-t-elle.

Non mais je rêve ! Mes amis sont tous des gamins prépubères ou quoi?! Qu'est-ce qu'il leur arrive? Ce n'est quand même pas la première fois que j'embrasse une nana pendant une soirée! Bon d'accord, cette fois c'était Bella, MA Bella. Et il est vrai qu'il m'a fallu du temps... Mais quand même! De là à en faire un phénomène de foire ! Fallait pas pousser !!

"Nous ne sommes pas des animaux de cirque!" m'indignai-je. "Rangez vos téléphones, et que je ne vous vois plus les utiliser pour nous filmer, bande d'idiots!"

Nous rigolons et trinquons au match, nous promettant de faire aussi bien la prochaine fois. Je mets mon bras autour de l'épaule de Bella et l'attire contre moi. Je lui dépose un baiser sur le sommet du crâne et engage la conversation avec mes potes. La soirée promet d'être bonne, mais je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il se passera par la suite. Bella va-t-elle rentrer chez elle ou va-t-elle venir chez moi, comme dans mon rêve? J'espère qu'elle va accepter un dernier verre...

Tout à coup, Bella se lève. Elle s'excuse auprès de nous et s'éclipse. Au bout de quelques minutes, elle ne revient toujours pas. Je décide donc de me lever et de me diriger vers les toilettes. Alors que je m'apprête à entrer, une main m'agrippe et me plaque contre le mur. Une brune folle furieuse se jette sur mes lèvres et m'embrasse furieusement. Je vais pour la repousser quand je me rends compte que c'est Bella. Ce parfum, ce goût sur ses lèvres... Hummm, c'est elle, j'en suis sûr. Je fourre mes mains dans ses cheveux et intensifie notre baiser. Ses mains attérissent sur mes fesses et les miennes descendent dans son dos. Elle gémit et cela me fait un tel effet que je ne peux dissimuler l'érection qui se forme dans mon pantalon. Elle semble l'avoir remarquée car elle se frotte encore plus contre moi. Je gémis.

"Edward, amène-moi chez toi... Je n'arrive pas à rester assise là-bas sans penser à ce qu'il va se passer ensuite." soufle-t-elle
"Tu lis dans mes pensées, Bella. Viens! Allons-nous en!"
"J'attrape mon sac au vestiaire et je suis tout à toi..."
"Hummm, dépêche-toi."

Deux minutes plus tard, nous sommes dans ma voiture et je démarre. Je me retiens de l'embrasser car sinon, je sais que nous finirons par faire l'amour dans cette voiture. Pas que je n'en ai pas envie, mais le videur du Zanzibar risque de ne pas être content.
Je roule vite. Beaucoup plus vite que d'ordinaire. Je me gare dans le parking et entraîne ma belle dans l'ascenceur. Des flashs de mon rêve me reviennent immédiatement en tête, et ceux-là, je veux qu'ils se reproduisent.
Je la plaque contre la paroi de l'élévateur et glisse une main sous sa robe. Je trouve ses fesses et les caresse. Elle gémit, ce qui fait de nouveau réagir mon membre déjà durci.
Nous arrivons au cinquième étage, j'ouvre la porte de mon appartement, et l'entraîne dans ma chambre. Sa petite robe tombe rapidement au sol et, dans la foulée je me débarasse de mes vêtements. Nous sommes presque nus, et nos respirations sont hachurées. Elle s'approche de moi, et, comme sur la piste de danse un peu plus tôt, elle noue ses bras autour de mon cou et s'approche de moi. Nous nous embrassons une nouvelle fois, mais notre baiser est plus passionné, plus fougueux, un peu plus brutal, même. Je dirige ma belle vers mon lit et la dépose en douceur dessus. Je la regarde quelques instants avant de fondre sur elle et de la couvrir de baisers, n'oubliant aucune partie de son corps divin. Je fais glisser sa culotte sur ses jambes magnifiques et embrasse son intimité avec passion et ferveur. Elle gémit et pousse des petits cris qui m'excitent au plus haut point. Le sang se gorge dans ma verge et mon coeur bat la chamade. Je titille son bourgeon de chair avec ma langue et il est tellement gonflé de désir que le moindre mouvement la fait se cambrer et gémir encore et encore. Elle finit par céder et explose sous mes caresses, criant mon prénom.

"Edwaaard! Oooh... Viens, et fais-moi l'amour." quémande-t-elle.
"Tout de suite ma belle, tout de suite..."

Je prends place entre ses jambes et me souviens que je dois mettre un préservatif. Je lui demande quelques secondes et en attrape un dans la table de nuit. Je déchire l'emballage et le déroule sur ma grandeur. Bella se pourlèche les lèvres et m' intime de la faire grimper au septième ciel. Je m'exécute et alors que j'entre en elle d'un habile coup de rein, elle soupire d'aise en gémissant légèrement. Je souris et entame des mouvements de va-et-vient dans son antre trempée. Elle est si humide et chaude que c'est la sensation la plus agréable que je n'ai jamais expérimentée. Je ne sais pas si je vais pouvoir tenir ainsi bien longtemps. J'ai vraiment hâte de jouir en elle, de la faire trembler et de la faire crier encore une fois, sous mes coups de rein.

"Edward, plus vite..." gémis-t-elle. "Encore. S'il-te-plaît..."

Je lui obéis et la pénètre encore plus profondément. Je tape contre son point G, bien décidé à la faire venir et à la faire crier. Elle attrape mes cheveux et tire dessus pour montrer son plaisir grandissant. Je grogne et elle tire plus fort. Putain, elle veut ma peau!

J'accélère les mouvements et m'appuie sur le matelas pour mieux la pénétrer. Ma verge est complètement enserrée dans son antre, comme dans un étau, alors qu'elle jouit. Ses cris, son prénom dans ma bouche... C'est si beau, si érotique. Le meilleur son de toute ma vie. Je viens à mon tour et Bella le sent car elle gémit encore, alors que je me déverse en longs jets dans le préservatif. Je m'allonge sur elle, prenant bien soin de ne pas l'écraser et l'embrasse encore et encore, ne lui laissant pas le temps de reprendre son souffle. Ma langue tourbillonne autour de la sienne, et j'ai l'impression que jamais je ne vais pouvoir m'arrêter. Une de ses mains agrippe mes cheveux et me tire en arrière.

"Ed-w-ard... Je... ne... peuxplusrespirer..." souflle-t-elle. Elle pousse un soupir de soulagement et me regarde, les yeux rieurs.
"Excuse-moi bébé, c'est juste que tu me fais trop d'effet..."
"Calmez vos ardeurs, Mr Cullen, et gardez-en pour le reste de la nuit. Elle est loin d' être finie..."
"Hummm, parfait, je ne demande que ça, Mademoiselle Swan..."

Je me jette sur elle et commence à la chatouiller, ce qui la fait rire aux éclats. Et, à ce moment précis, je me rends compte que je me suis trompé. Le plus beau son dans sa bouche c'est son rire...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 5 : Comment Edward a le pouvoir de tout changer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovelemon-in-fic :: Basket-Ball et Pom Pom Girls par tilunarou-